Photo officielle 1

 

TUCQUEGNEUX du 9 mai 2015

Les écoliers sensibilisésaux difficultés du handicap

Tucquegneux presse du 9 mai 2015

Une leçon de vie à l'école Albert-Lebrun avec les ateliers mettant les enfants en situation de handicap.

André Pereira et le Cercle des Médaillés Jeunesse et Sports du Pays de Briey s'attachent depuis plusieurs années à effectuer des interventions sur le thème "Sport et handicap dans le milieu scolaire".

Des membres comme Jean Wojdacki, Robert Freywald, René Becquer, ou Henri Pieczak, accompagnent volontiers le président dans cette campagne de sensibilisation. Elle s'adresse en primaire aux enfants de cours élémentaire et de cours moyen. Ces rendez-vous dans l'enceinte des établissements bénéficient du concours d'Aurélien Cuccini, Lionel Baldin, Franck Festor, de la mise à disposition de matériel par la section handisport de Jarny.

Joëlle Printz, directrice du groupe scolaire élémentaire Albert-Lebrun, quartier de Tucquegnieux Marine, tire un bilan pédagogique très positif de la visite d'André Pereira et de son entourage. « Nos élèves, environ 60 enfants de sections allant de CE2 à CM2, ont bénéficié d'une belle leçon de vie grâce à la venue de neuf personnes pour cette journée handiscolaire. Ils ont découvert que rien n'est insurmontable, pas même le handicap. Cette journée était partagée entre une partie plutôt théorique, basée sur les différents types de handicap. Elle faisait participer les élèves grâce à un quizz interactif, puis une mise en pratique.

Divers ateliers étaient proposés : à l'exemple d'un parcours avec déplacement en fauteuil sur le macadam de la cour d'Albert-Lebrun, d'un jeu de ballon en portant un masque sur les yeux, ou du tir à la carabine avec un bras immobilisé...

Amputé tibial, Franck Festor est une grande figure du handisport français, accumulant les médailles et les prouesses, il s'engage aussi activement pour apporter un autre regard sur le handicap. « Le témoignage de Franck Festor a donc suscité beaucoup d'admiration auprès des enfants. Cette intervention, placée sous le signe du dépassement de soi et de l'optimisme restera un moment fort pour nos élèves », conclut Joëlle Printz.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire