Photo officielle 1

 

La part belle laissée aux rois du bénévolat à l' USJ

La part belle laissée aux rois du bénévolat

la-part-belle-laissee-aux-rois-du-benevolat.jpg

Honorés durant la soirée des voeux de l'Union sportive du Jarnisy, les trois bénévolescomptabilisent un nombre impressionnant d'années au service du sport jarnysien.

La soirée des voeux de l'Union sportive du Jarnisy a permis d'honorer trois bénévoles méritants. Médaillede bronze Jeunesse et Sports pour Joël Dreyer, et d'argent pour Pierre Cosson et Jean-Claude Becquer.

La soirée des voeux de l'Union sportive du Jarnisy a permis d'honorer 3 bénévoles méritants. Médaille de bronze Jeunesse et Sports pour Joël Dreyer et d'argent pour Pierre Cosson et Jean Claude Becquer.

La galette des rois de l'Union sportive du Jarnisy (USJ) demeure un moment privilégié pour l'ensemble des bénévoles. C'est avant tout, un moment d'échanges et de convivialité entre les différents acteurs du paysage sportif jarnysien, comme le souhaite Hubert Libotte, président du comité directeur.

Pas de discours, par conséquent, pour le dirigeant. Mais comme de coutume, une distribution de médailles Jeunesse et Sports qui réclame un minimum d'éloges à l'égard des récipiendaires. Une fois encore, les élus comptabilisent un nombre si impressionnant d'années au service du sport local, qu'ils forcent le respect. André Pereira, président du cercle des médaillés de Briey, Jacky Zanardo, maire de Jarny, et son adjoint aux sports, Olivier Tritz, se sont chargés d'épingler ces dévoués serviteurs.

Médaille de bronze

o Joël Dreyer . Joël a 9 ans lorsqu'il signe sa première licence à l'USJ Judo, en 1964, l'année où la section est lancée sous la présidence de Jean Bonino. Les séances d'entraînements se déroulaient alors sous l'ancienne piscine de Jarny, avant d'être transférées dans les préfabriqués du square Toussaint. MM. Nardi et Frassinetti auront été ses premiers entraîneurs. À l'époque, leur action était fortement orientée vers la compétition.

À 18 ans, le jeune homme réussit le passage de la ceinture noire. Non content d'être un compétiteur de talent, il s'investit dans la vie de la section en devenant secrétaire et passe la capacité fédérale pour assister l'entraîneur.

En 1980, sous la présidence de Pierre Gossot, Joël devient officiellement entraîneur d'une section désormais installée à l'étage du gymnase Maurice-Baquet. Les performances du sportif, toujours pratiquant, lui valent de décrocher le 2e dan en 1990. En 1991, Joël obtient le Brevet d'état d'éducateur sportif. Comme si son investissement n'était pas suffisant, le voilà propulsé président en 2000. Avec Franco Fiorellini, il continue de prôner les valeurs du judo aux jeunes adeptes.

Médailles d'argent

o Jean-Claude Becquer. Il est l'un des membres fondateurs de l'Okay-club, avec Jean-Claude Staes et Émile Salvador. L'association rejoint l'US Jarny en 1988, et le handibasket commence à trouver ses marques. Jean-Claude pratique alors le basket en fauteuil dans le cadre du loisir. Mais à partir de 1990, l'équipe se structure et travaille d'arrache-pied pour devenir compétitive.

Ces efforts sont récompensés après quelques années, lorsque Jarny atteint les quarts de finale en championnat de Nationale 2. Des performances qui imposent de longs déplacements sur tout le territoire national, et des repas pique-niques pour éviter des dépenses trop importantes. À cette époque, Jean-Claude se trouve au coeur de cette ambiance chaleureuse entre joueurs et dirigeants. Il jouera jusqu'en 2005, toujours sous les encouragements de son épouse qui remplit la feuille de match. Aujourd'hui, le récipiendaire est toujours membre du Comité départemental handisport de Meurthe-et-Moselle.

o Pierre Cosson, 54 ans de fidélité et d'attachement à la section basket locale ! En effet, c'est en 1958 que Pierre a signé sa première licence. Joueur dans un premier temps et coéquipier du président Hubert Libotte notamment, il sera ensuite arbitre et marqueur-chronométreur durant 10 ans au niveau départemental, régional et surtout national de 2000 à 2008.

D'ailleurs, Pierre officie toujours à ce poste. « Tu as été un des acteurs de la formidable période des années 1970, avec Bernard et Marie-Claire Perrin, mais aussi Daniel Bourlier, entre autres », fait remarquer Hubert Libotte, président d'alors d'une section basket au sommet de sa gloire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire