Photo officielle 1

 

Emile et Rosemarie Salvador

Emile et Rosemarie en or

 
Emile et Rosemarie Salvador se sont mariés le 24 décembre 1959.
 Emile François et Rosemarie Salvador ont célébré leurs noces d'or entourés de leur famille et amis. A la veille de Noël, le 24 décembre 1959, Emile François Salvador prenait pour épouse Rosemarie Hölnoyk. Quelque temps auparavant, Rosemarie, d'origine allemande, était venue passer quelques jours de vacances chez ses cousins.
A cette époque, Emile est en permission. Il est parachutiste et les appelés ne sortaient pas habillés en civil. C'est donc tout naturellement que Rosemarie est tombée sous le charme du beau militaire. Les jeunes gens se sont dit « oui » le 24 décembre 1959 à la mairie de Trieux devant le maire, M. Brenlain. De cette union sont nés trois enfants, à la clinique des mines de Briey : Brigitte en 1960, Sonia en 1962 et Frédéric en 1963. C'est en 1968 qu'Emile part pour le Congo avec trois de ses frères : Louis-Jean, Eric et Wolfgang. Sa vie va entièrement changer le 27 novembre 1968, date à laquelle il fait une chute dans un puits de la mine. Il était rentré à 14 ans au centre d'apprentissage et après 17 ans de "fond", il commence une nouvelle vie. Le 14 août 1969, il rentre de l'hôpital de Garches en fauteuil roulant. Le couple quitte Trieux pour Etain, où les époux Salvador ont acheté un pavillon américain de plain-pied tout à fait adapté au nouveau statut de handicapé d'Emile. Aujourd'hui, Rosemarie et Emile sont les heureux grands-parents de Chris et Sélène. Depuis 1987, Emile s'est investi pour la cause du handisport. Il a commencé par participer à la création du club de handibasket de Jarny duquel il deviendra président. Il sera ensuite président du comité départemental 54, puis président du comité régional de Lorraine.
Rosemarie, qui conduit Emile dans toutes ses manifestations, est un soutien de tous les instants. Le 24 décembre dernier, les époux Salvador ont renouvelé leurs voeux devant le député maire de la commune, Christian Eckert, et sous les applaudissements de l'assistance.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire